Un outil clé-en-main pour créer votre site gratuitement
Sans connaissance
technique
Et l’enrichir avec
des options à la carte

Le Musée Pierre Martel

Les habitants de la commune de Vachères et la municipalité, dans une volonté de protection du patrimoine local, ont crée ce musée en 1958.

 

Quarante ans après, ils lui ont donné un nouveau souffle en le rénovant et en enrichissant ses collections. En 2009 le musée a pris le nom de Pierre Martel, pionnier de la défense des patrimoines locaux méconnus, fondateur du mouvement Alpes de Lumière.

Bachithérium

Pointes de flèches amygdaloïdes

Stèle de Silvanus & Guérrier de Vachères

Horaires

L'ouverture du musée est assurée par des bénévoles.

 

Tous les dimanches de 15h à 18h

 

Renseignements :

04 92 75 62 15 (Mairie)

06 83 50 80 81

 

Plein tarif : 4 € 

Tarif réduit : 2,50 €

(passeport, enfant de 12 à 18 ans, groupe à partir de 8 personnes)

Paléontologie

Présentation des roches qui constituent le paysage actuel et plus particulièrement des calcaires en plaquette de l'Oligocène (-30 millions d'années).


Dans ces plaquettes sont conservés animaux (p.ex. le Bachithérium, du Tertiaire) et végétaux finement fossilisés, ce qui justifia le classement des zones fossilifères en réserve naturelle géologique.

Préhistoire

Les tailleurs de silex de la vallée du Largue

Au pied de Vachères, il y a 120 000 ans, les habitants ont utilisé d'importants gîtes de silex qui leur ont fourni la matière première pour la fabrication d'outils, d'armes de défense et de chasse.


Au Néolithique final, l'extraction du silex et le travail de taille ont atteint un niveau technique très évolué.

 

Archéologie

Sculpteurs et Batisseurs

Le passé de Vachères est encore mal connu. On sait pourtant que ses collines furent habitées sans intérruption depuis la préhistoire.


Dans l'Antiquité, les deux composantes gauloises et romaines semblent s'y être harmonieusement fondues, comme en témoignent la sépulture de Silvanus (Haut Empire), et la celèbre statue du guérrier de Vachères, qui montre fièrement à la fois son équipement d'auxiliaire des légions romaines et son collier gaulois (le torque).